L’or de soi

L’OR DE SOI

Écriture collective

Travail mené à partir des témoignages des habitants de Villeréal.

De et avec Emilie Raymond, Nelly Latour, Louise Fages et Álvaro Morales Trelles
Mise en scène Emilie Raymond

Direction Décors Louise Fages

Direction musicale Alvaro Morales Trelles

Enquêteur, chasseur de trésor, entremetteur, magicien, [ L’Or de Soi ] questionne l’identité, les limites, l’enfermement, la libération, l’individu et le cosmos. Dans un continuel mouvement paradoxal, il se donne la possibilité de traverser un espace comme qui franchit des frontières pour sortir de soi.

Voilà un thème sur lequel nous aimerions réfléchir et inviter à réfléchir :
Sortir de soi . Est-ce possible ? Sommes-nous toujours prisonniers de notre corps ? Qu’est-ce que la conscience, alors ?

La réflexion sur ce thème, sur cette expression, est née suite à la lecture du livre “autoportrait de l’artiste en déshabillé de soie” de Brigitte Fontaine. Notamment suite à une phrase particulière : “Cette obligation d’être toujours collé à soi est une infinie tristesse. Du matin au soir, du soir au matin, ne pas pouvoir sortir de soi-même : voilà la vraie prison.”

Un sentiment de colère intense nous fait “sortir de nos gonds”, on est “hors de nous”.

Choisir de questionner ce thème-là dans un festival comme Villeréal où l’on doit sans cesse aller vers l’Autre, être au contact de l’Autre, c’est politique.

S’ouvrir, ne pas rester seul dans son coin, casser les frontières, sortir de chez soi, sortir les poubelles, sortir couvert, “se sortir les doigts du cul”, sortir ensemble.

Solitudes solidaires.

Retrouver de l’être-ensemble. De l’en-commun.