Hanami, les amours perdues

Un projet de Lise Maussion et Nicolas Giret-Famin


Un pays fragile où la beauté s’incarne dans les cerisiers en fleurs. Une terre où les volcans font semblant de dormir. Une île vouée à disparaître, avalée. Là, une femme étrangère au monde, un homme étranger à lui-même, entre les deux ce dont ils ont rêvé ou qui a disparu peut-être. Le désir d’un ailleurs.

– Parfois je me demande si ce n’est pas nous qui sommes dans les limbes, jamais vraiment nés ou morts dans l’âge le plus tendre, contraints d’empiler pierre après pierre pour construire notre échelle vers le paradis… Partons, embrasser toute la tendresse de ce qui reste, dans les jardins oubliés, les rivières souterraines, les constellations perdues.

Du 4 au 11 juillet à 22h / relâche le 9 juillet

Durée : 1h