Saison 2018/2019

Le Point

 Une conférence théâtrale à peu prés carrée de Malo de La Tullaye, à découvrir ou redécouvrir :

– le 20 NOVEMBRE à la Salle des Carbonniers de Castillonnès à 20H
– le 22 NOVEMBRE à La Cave de Monflanquin à 20h
– le 24 NOVEMBRE au Foyer du Peuple de Cancon à 20H

– – – –
Si cette conférence a pour vertu de distraire et faire rêver, elle n’en garde pas moins une démarche de vulgarisation des sciences, qui s’adresse aux esprits les moins rationnels comme aux plus carrés. Ce qui est mis en jeu, c’est un raisonnement poussé à son comble, jusqu’à l’absurde parfois, mais toujours partant de faits établis.

Il en ressort des vérités, des fables ou des questions sans réponses ouvrant la voie à l’imaginaire de chacun…
– – – –

Réservation conseillée au : 06 41 46 95 96
ou par mail : unfestivalavillereal@gmail.com

Le procès de Philip K. ou La fille aux cheveux noirs

– 11 Octobre à L’Empreinte – Scène nationale Brive-Tulle
– Du 16 au 19 Octobre au Théâtre de Lorient – Centre dramatique national

_ _ _ _

« Nous sommes à Berkeley, le 7 novembre 1972, le jour des élections présidentielles américaines. Richard Nixon brigue un second mandat. Philip K. a quarante-quatre ans. C’est un auteur de science-fiction. Voici plus de vingt ans qu’il passe ses nuits à écrire des romans dystopiques où il est toujours question de réalités cachées, de manipulations psychiques à grande échelle, de jumeaux évoluant dans des univers parallèles. Un an plus tôt, l’appartement de Philip K. a été cambriolé. Seul le manuscrit de son dernier livre, Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, a été dérobé. Depuis ce jour-là, Philip K. tente en vain de réécrire son roman : mais il ne se souvient plus de ses œuvres et des événements étranges commencent à se produire… »

Le Procès de Philip K. – ou La Fille aux cheveux noirs s’inspire de la vie et de l’œuvre de l’écrivain de science-fiction Philip K. Dick, célèbre auteur de nouvelles et romans dont ont été tirés notamment Total Recall, Blade Runner ou Minority Report. Julien Villa propose un objet littéraire et théâtral hanté par les visions de Philip.K. Il porte l’art du doute à son paroxysme : son obsession pour la nature véritable du réel le conduit à multiplier les hypothèses sans jamais se satisfaire d’aucune des théories qu’il est parvenu à échafauder.

_ _ _ _ 

Avec Vincent Arot, Laurent Barbot, Benoit Carré, Antoine Cegarra, Nicolas Giret-Famin, Lou Wenzel, Noémie Zurletti

Pièce écrite au plateau à partir de textes de Julien Villa – Mise en scène Julien Villa 

Collaboration artistique Vincent Arot – Scénographie, Vidéo Sarah Jacquemot-Fiumani – Musique originale Clémence Jeanguillaume – Lumière Gaétan Veber Assistanat à la mise en scène Samuel Vittoz – Stagiaire mise en scène Emile Fofana – Régie générale Pierre Routin – Production, Diffusion Louise Bianchi, Anne-Lise Roustan 

Production Vous êtes ici – Coproduction Théâtre de Lorient – Centre dramatique national, L’empreinte – Scène nationale Brive-Tulle
Soutiens Les Plateaux Sauvages, Établissement culturel de la ville de Paris – Fonds SACD Musique de Scène – Julien Villa et Vincent Arot sont lauréats du programme de recherche et création Hors les murs 2017 de l’Institut français – Remerciements Le Centquatre, Studio BeauLabo, Le Carreau du Temple